Saint Martin Lys - gare

Etait l'emplacement de l'usine de dolomie

St Martin Lys, la gare - carte postale ancienne

La gare
Carte postale ancienne montrant un portique et un cabanon assocés à la gare
Remarque : la gare pouvait être appelée aussi "du Rébenty" vu son éloignement du village

La gare de St Martin Lys a la particularité... de ne pas être à St Martin Lys. Elle est bien sur la commune mais pas au village. Il faut parcourir Plus d'un Kilomètre (presque 2) pour atteindre la première maison en prenant tunnel(s) et route de planèses, Plus encore en prenant la route départementale.
Pourquoi cet éloignement ?
Certains vous diront que pour la construire plus près il fallait faire traverser le village par la voie ferrée (Combien de maisons détruites ?). D'autres que le terrain autour de l'Aude était trop instable et donc qu'il fallait trouver un terrain plus adhéquat. De plus la placer à cet endroit, avait l'avantage de raccourcir le chemin pour les habitants de la vallée du Rébenty et du plateau de Sault.
Certaines mauvaises langues, elles, argumenteront que le maire à l'époque était l'heureux propriétaire de l'auberge et de la scierie du Rébenty... En effet, difficile de trouver un meilleur emplacement pour cette gare que juste en face de l'auberge...
A savoir que cette auberge est encore en activité, alors que l'auberge en ruine que mon arrière-grand-père a rénové, pour la transformer en bergerie, a beaucoup souffert du déplacement, au même moment, de la route de Quirbajou. En effet le chemin reliant Quirbajou à St Martin arrivait en ligne droite sur la maison familiale, alors que la route faite au moment de la construction du chemin de fer débouche sur la départementale à l'embouchure du Rébenty, au plus près de la gare (et de l'auberge du Rébenty...).

Les négociations sur le tracé de la voie ferrée et sur l'emplacement de la gare ont dû être difficiles (voir "Tunnel de Pierre Lys" page 18 - 19 ), mais le village a préservé sa tranquilité et y a gagné un nouveau pont sur l'Aude (celui en face de la gare, menant à la départementale)

St Martin Lys, Le pont de la gare

Le pont de la gare (vu depuis la gare)

Même si, comme ma grand-mère, les jeunes martinlysois qui allaient travailler à la ville, soir et matin, y perdaient presque une heure (et pestaient de rentrer si tard avec leur fadeau pour se mettre à leurs petites tâches payées à la pièce).

Cet emplacement initialement contestable, s'est révélé une chance : son éloignement des habitations a permis d'installer une usine bruyante sur son emplacement : l'usine de broyage et d’ensachage de la dolomie extraite des carrières de Ste Colombe sur Guette. Et cela dès la fin des années 50. L'usine profitait de la ligne ferrovière jusqu'à Rivesaltes et plus loin si nécessaire.

St Martin Lys, l'usine des Blancs Minerais de Paris St Martin Lys, un train des Blancs Minerais de Paris

L'usine des Blancs Minerais de Paris devenue YMERIS
avec un des trains permettant de transporter le produit retraité jusqu'à Rivesaltes

L'épuisement de la carrière de Ste Colombe a entrainé la fin de l'usine en 2017, malgré les efforts pour trouver un emplacement de substitution (voir "DEMANDE D’AUTORISATION D’OUVERTURE D’UNE CARRIERE DE DOLOMIE SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE SALVEZINES".)

Les liens suivants montrent la remise en l'état de la gare suite au démontage (démantètement) de l'usine de Dolomie en 2017.

Gare de St-Martin-Lys: c'est vide
La Gare de St Martin Lys: une nouvelle vie...

La gare de St Martin sert maintenant (depuis 2002) de point d'arrêt aux trains touristiques, du Train du pays Cathare et du Fenouillèdes (TPCF) qui a aménagé un nouveau quai à la gare de St Martin en juin 2018. Il est maintenant possible de demander par téléphone à prendre le train à la gare de St Martin plutôt qu'à celle d'Axat.
Voir pour la ligne St Martin-Lys-Rivesaltes par le train touristique quelques jolies photos de la gare dont certaines d'avant le démantélement.

St Martin Lys, la gare vue depuis le chemin de planèses

La gare
Vue depuis le chemin de planéses

Sur cette Photo, même si on aperçoit encore des trains de marchandise, l'usine était déjà démanbrée. Lorsque l'usine était en fonctionnement, depuis ce point on pouvait entendre le bruit de fond du concassage de la dolomie. Une poussière blanche s'élevait de l'usine et le paysage était légèrement blanchi, lorsqu'il n'avait pas plu depuis quelques jours.

St Martin Lys, la gare désaffectée depuis le Castel d'en Parx

La gare désaffectée, héberge encore des wagons hors d'usage
Vue depuis le chemin du col de Gage

St Martin Lys, l'arrêt de bus de la gare

l'arrêt de bus en face de la gare (pour venir prendre le train touristique ? )

Le forum "La gare de Saint Martin Lys" apporte sur ses 11 pages beaucoup d'informations sur la construction de la gare à l'origine et sur les différents accessoires rattachés. (l'objectif du forum était de créer une maquette de la gare et des ouvrages y menant)

La gare est entourée de 2 tunnels (des Oliviers ou Oulious vers St Martin, du Bourrec vers Axat) qui sont immédiatement suivis de 2 ponts traversant l'Aude (Rebuzo vers St Martin, du Bourrec vers Axat)

St Martin Lys, le pont de fer - carte postale ancienne

Le pont de fer du Bourrec après la gare
Carte postale ancienne montrant ce pont à trou qui traverse à la fois l'Aude (en travers) et la route
(ce pont a été conçu et posé par les entreprises Eiffel)

St Martin Lys, le pont de fer du bourrec St Martin Lys, le tunnel et le pont de fer du bourrec

Le pont de fer du Bourrec aujourd'hui

Je qualifie le "pont de fer" comme à "Trou", car il n'y a pas de rembarde tout du long, ce qui a pu avoir certaines concéquences désagréables dans le passé.
Il se trouvait que mon oncle Ernest allait à Axat pour travailler tous les matins. Force de l'habitude et de sa connaissance des horaires des trains, il ne faisait plus très attention en s'engageant dans sur ce pont, malgré sa longueur non négligeable. Or un soir qu'il rentrait au village à la nuit, quand arrivé à peu près à la moitié du pont, il sentit (plutôt que voir) sortir un train en manœuvre du tunnel qu'il avait devant lui. Il n'eut comme solution pour éviter l'écrasement que de se précipiter vers les flots, ne se raccochant au pont que grâce à la canne qui lui permettait de traverser les tunnels sans lumière. Il ne put rejoindre le tablier du pont qu'à la force de ses bras, en s'aidant de ce support de bois fragile. (Pour la canne, elle servait comme les cannes d'aveugle à toucher les rails régulièrement pour les longer sans problème, tout en sautant de traverse en traverse. Ceci permettait d'utiliser la voie férrée, plus courte que la route, même de nuit et même dans les longs tunnels.)

Le 6 août 2004, après avoir décollé de Carcassonne, un avion "cap 10" s'est écrasé dans la haute vallée de l'Aude, tuant Alain Raynaud, instructeur, et Céline Signoret, 18 ans, élève pilote de ligne à l'ENAC. L'avion est tombé a flanc de colline a une cinquantaine de mètres au dessus du pont du Bourrec après avoir accroché un cable électrique. St Martin Lys, le pont de fer - carte postale ancienne

Une plaque commémorant cet accident a été apposée à la pile du pont coté Axat


Retour à l'accueil     Précédent     Suivant