Saint Martin Lys
Via Corda
grotte du chapeau de Napoléon

La via ferrata (ou via corda)

Un chemin d'escalade a été aménagé au boût du cap de fer. Le cap de fer est une barrière rocheuse au sud de St Martin lys (atteint les 1045 mètres du coté du Col de St Martin et descend jusqu'à l'Aude, juste coupée une fois par le passage du Pas du Taïchou)

Sur le chemin de Planèses juste avant de passer le pont de l'âne se trouve cette paroi rocheuse des plus impressionnantes (l'extrémité du Cap de Fer). St Martin Lys, fin du cap de fer St Martin Lys, fin du cap de fer depuis de l'autre coté de la route

Extrémité du cap de fer, au bord de l'Aude

Sur une largeur d'une 15ène de mètres, la paroi fait une sorte de muraille jusqu'à l'Aude qu'il a fallu creuser pour pouvoir la traverser.

St Martin Lys, fin du cap de fer - chemin de planèses

Le chemin de Planèses creusé dans la paroi du cap de fer

Lors de la pré-étude sur le tracé de la future voie ferrée, elle fut percée par une galerie exploratoire.

St Martin Lys, pré-tunnel du ruisseau de La Borde

pré-tunnel du ravin de la Borde

Récemment (1997), des aménagements ont été réalisés sur les parties les plus raides de ce "mur" de façon à en faciliter l'escalade, des 2 cotés de la paroi.

St Martin Lys, pré-tunel du ruisseau de La Borde

Via Ferrata du Cap de Fer

Plusieurs sites web montrent des vues depuis la via ferrata qui a été ainsi aménagée, par exemple : Via Corda de St Martin Lys

Les 2 photos suivantes ont été proposées par Oxygen Aventure
(Tél : 06 82 69 83 00 / 04 30 63 83 12 - www.oxygen-aventure.com)

St Martin Lys, vue depuis la via ferrata du pont de ferrovière de Rebuzo

Vue du pont ferrovière de Rebuzo depuis la via ferrata

St Martin Lys, Tyrolienne sur le ruisseau de La Borde

Tyrolienne sur le ruisseau de La Borde

Le Ruisseau de La Borde longe la paroi sud du cap de fer, il passe par Artosoul et dévale en cascades successives jusqu'à l'Aude, le plus souvent à sec, même si des résurgences peuvent apparaître au cours de son parcours

St Martin Lys, Gorges du ruisseau de La Borde St Martin Lys, Gorges du ruisseau de La Borde 2 St Martin Lys, Gorges du ruisseau de La Borde 3

Gorges du ruisseau de La Borde

Vue depuis la via ferrata

St Martin Lys, via ferrata vue vers le nord

Vue vers le nord : village de St martin Lys, le Quirbajou (la montagne arrondie au fond qui borde les gorges de la Pierre-lys

St Martin Lys, via ferrata vue vers l'ouest, le viaduc de Rebuzo

Vue vers l'ouest' : viaduc du Rebuzo, la route RD 117 vers Axat et l'Aude

St Martin Lys, via ferrata vue vers l'est, le ruisseau de la borde

Vue vers l'ouest' : viaduc du Rebuzo, la route RD 117 vers Axat et l'Aude

Quelques curiosités en suivant la via ferrata

St Martin Lys, Gros rocher en équilibre

Gros rocher en équilibre sur 2 points d'appui

St Martin Lys, roche creusée par l'écoulement de l'eau

Roche creusée par l'écoulement de l'eau

St Martin Lys, petit rocher en équilibre

Petit rocher en équilibre

St Martin Lys, roche rose

Paroi rocheuse rose (lichen ?) à la remontée de la tyrolienne

St Martin Lys, aplomb rocheux

Aplomb rocheux sur le ruisseau de la Borde

St Martin Lys, grotte de la via ferrata - entrée St Martin Lys, grotte de la via ferrata - première salle St Martin Lys, grotte de la via ferrata - plateau en équilibre St Martin Lys, grotte de la via ferrata - sortie deuxième salle

Petite grotte de la via ferrata
l'entrée cachée par les feuillages, la première salle, le plateau en équilibre, la deuxième salle et sa sortie
La deuxième salle continue par une cheminée que je n'ai pas suivie
Si vous trouvez un porte-clé Obelix dans cette grotte, c'est le mien...

La grotte au chapeau de Napoléon

Mon frère aîné, encore adolescent, faisait parti d'un club de spéléologie, aussi pendant une certaine période nous avons été pris d'une frénésie de recherche de toute cavité pouvant exister autour du village.
Nous avons sollicité notre grand-père pour nous montrer toutes les grottes qu'il connaissait. Outre le réseau de cavernes du Gal qu'il nous a permis de découvrir, il nous a mené également à la grotte qu'il appelait le "chapeau de Napoléon".
En remontant le ruisseau de la Borde et en scrutant chaque trou dans la montagne, nous avons fini par retrouver une cavité assez profonde pour contenir une énorme concrétion au sol, pas très haute, mais très large qui, sur le moment, m'a plus rappelé le chapeau d'un champignon que celui de Napoléon. Mais mon grand-père était si heureux d'avoir su retrouver cette cavité oubliée que je n'ai pas osé le contredire... (photos à suivre)


Retour à l'accueil     Précédent     Suivant