Saint Martin Lys -
Pont d'accès à St Martin

Pour traverser L'Aude depuis la route départementale

Construit quasiment en même temps que l'école, quand l'école est devenue obligatoire, ce pont plus pratique et plus direct que le pont vieux (aujourd'hui disparu) permet de rejoindre le village depuis la route départementale. C'est aujourd'hui le seul moyen d'accès au village, rive droite de l'Aude.
Lors de sa construction, l'organisation du village s'est retrouvée fortement remise en cause : un muret partait du coté droit du pont et remontait directement au pont lavoir (qui liait les quartiers droit et gauche du village), avec une placette devant les nouveaux batiments de l'école et de la mairie, prise sur les terres du port, port déjà beaucoup moins utilisé à l'époque.

St Martin Lys, le pont sur l'Aude, vue amont

Le pont sur l'Aude.
Vue amont

Remarquez les pots de fleurs accrochés à la rembarde du pont agrémentant la traversée.

St Martin Lys, le pont sur l'Aude, vue de dessous

Le pont sur l'Aude.
Vue de dessous

Le tablier de cet ouvrage est fait principalement d'acier et de briquettes de parement. Une limite de poid est imposée pour pouvoir le traverser. Des trous ont pu apparaître parfois dans les parties les plus fines du parement. St Martin Lys, le pont sur l'Aude, vue aval

Le pont sur l'Aude.
Vue aval

La pile centrale a été renforcée en 1997 car la rivière avait creusé et commençait à passer sous les fondations

Historique du nouveau pont1

En 1857, l'état constaté sur le pont vieux est tel qu'il devient dangeureux. Après des premières évaluations, un nouveau diagnostic et posé en juin 1858 par le conducteur des travaux des ponts et chaussées. Dans cet exposé, cet agent préconise plutôt de construire un nouveau pont, beaucoup plus pratique que l'existant. Existant dont l'entretien risque de couter beaucoup plus cher que prévu.

St Martin Lys, proposition de changement d'emplacement du pont 1 St Martin Lys, proposition de changement d'emplacement du pont 2

En 1858, Proposition par le conducteur de travaux des ponts et chaussées de déplacer le pont

St Martin Lys, plan général de 1858 présentant le nouvel emplacement du pont

En 1858, plan général présentant le nouvel emplacement du pont

Le conseil municipal est convaincu par la proposition (et sûrement par l'espoir d'obtenir des subventions). Mais biensûr il faut le mieux pour St Martin, village de Félix Armand, et donc un pont de pierre (malgré le peu de fond dont dispose la commune) (la pauvreté des habitants de St martin est souvent attestée, en particulier dans les documents de la perception recensant les 30 familles les plus imposées du village pouvant participer aux décisions du conseil municipal => un des villages les plus pauvres du département).

St Martin Lys, proposition de pont de pierre

En 1860, proposition d'un pont de pierre

Après multiple évaluation, finalement les ponts et chaussés concluent à l'impossibilité pour la commune de financer un pont de pierre, il faudra se contenter d'une nouvelle passerelle en bois.

St Martin Lys, proposition de pont de bois

En 1860, contre proposition d'un nouveau pont de bois
celle qui a, a priori, été retenue

Les travaux commencés en 1861 seront gravement endommagés par une crue fin 1862 qui fera prendre de grand retard à cette passerelle
Bizarement ce n'est qu'en 1866 qu'on se préocupe d'acheter les terrains qui permettent de faire la jonction avec le chemin vicinal (subventionné) de la commune (chemin n°1 St martin/Quillan).

p> St Martin Lys, plan d'achat en 1866 des terrains en bordure de l'Aude

En 1866, plan d'achat des terrains en bordure de l'Aude pour déplacer le chemin vicinal n° 1

L'emploi du bois pour cet ouvrage aura pour concéquence que, dès 1873, ce nouvel ouvrage est considéré comme dangereux. (Vétusté du bois mais aussi car les enfants qui jouent dessus peuvent passer entre les "poteaux de la main courante" qui sont trop espacés).
Aussi, dès 1885, une nouveau projet est lancé pour remplacer cette passerelle trop étroite et difficile d'entretien par un nouveau pont, en métal cette fois.

St Martin Lys, plan du pont vue générale St Martin Lys, plan du pont détail vu de face St Martin Lys, plan du pont détail vu de coté St Martin Lys, plan d'implantation

En 1885, projet de pont métalique, vue générale, de face, de coté et d'implantation dans le village

L'adjudication n'eut finalement lieu qu'en 1887 avac 2 entrepreneurs principaux, qui tout deux se firent tirer les oreilles par l'agent voyer cantonal car furent très long à se mettre à l'ouvrage, aussi ce n'est que vers la mi 1889 que les travaux purent enfin être réceptionnés. Les habitants ont dû pendant toute la période de travaux réutiliser la passerelle du pont vieux (à leurs risques et périls) ou remonter en amont du fleuve à plus de 3 km (je vois pas le pont en question - au Pont d'Alies avec traversée du ruisseau d'Alies à gué ? - le pont de la gare n'ayant pas encore été construit).

St Martin Lys, décompte définitif des travaux de construction du pont de St Martin Lys

En 1889, décompte définitif des travaux de construction du pont de St Martin Lys

Les inspections annuelles du pont indiquent "pont constitué par 2 poutres à ames pleines, reliés par 15 entretoises à I supportant des roulettes". Mais à part des travaux de peinture et de remplacement de briquettes; ce pont semble beaucoup plus fiable et solide que les précédents... jusqu'au travaux de consolidation de la pile centrale dont j'ai parlé plus au premier paragraphe
Ce n'est qu'en 1898 que le chemin vicinal n°1 est définitivement déplacé pour ne plus être que l'accès au vilage depuis la route devenue entre temps nationale.

St Martin Lys, plan de 1898 pour le classement du chemin passant par le pont en chemin vicinal, vue détail St Martin Lys, plan de 1898 pour le classement du chemin passant par le pont en chemin vicinal, vue d'ensemble

En 1898, plan pour classer le chemin passant par le pont en chemin vicinal n°1
Le plan général présente l'interêt de montrer les chemins vicinaux de l'époque. Le chemin vicinal n°5 de la future route de Quirbajou ne sera fait qu'en 1905. Le boût de la forêt des fanges, lui aussi classé, n'apparait pas sur ce plan insuffisamment large.
Sur le plan détail, on peut remarquer que ma maison n'est pas dessinée, Ce qui me parait tellement cohérent... Mais le plan n'est pas particulièrement précis quand aux habitations ?


1 Archives départementales de l'Aude - 2OP2782 et 2OP2783


Retour à l'accueil     Précédent     Suivant