Saint Martin Lys -
Forêt des Fanges -
Maison des gardes

Quand Le gouvernement nommait le gardien de la forêt

St Martin Lys, panneau forêt des fanges

Panneau d'entrée dans la forêt des Fanges

La forêt des Fanges est une ancienne forêt royale (aujourd'hui forêt domaniale) dans laquelle un jeu souvent pratiqué est de rechercher les balises à fleur de Lys
Pour ces bornes fleur de lysées, je vous conseille la lecture de l'excéllent article "fleur de lys gravée sur un cœur de pierre" de Jean Pierre de Belcaire. Dans ce blog il y a aussi de nombreuses cartes postales de la forêt des fanges et de la maison des gardes (j'ai pas su voir de pierres de la forêt des Fanges par contre...)

St Martin Lys, carte de la forêt des fanges

Carte d'arpentage de la forêt royale des Fanges (1737-1750) par l'arpenteur royal Pierre Louis Veliey

St Martin Lys, carte de la forêt des fanges

Carte actuelle - inversée par raport à l'ancienne...

Il est amusant de constater que le forêt domaniale des Fanges n'est jamais dans la commune de St Martin qui longe en certains points sa limite sud-ouest.

Le musée virtuel de Caudies propose une étude historique sur la forêt des fanges

La maison des gardes de la forêt des Fanges

Cette maison abritait les gardes de la forêt. La batisse que nous pouvons voir aujourd'hui date de 1863, elle a été reconstruite à l'emplacement du batiment précédent beaucoup plus ancien. Elle est construite dans un grand champ au milieu de la Forêt, ce champ est appelé le pré du roi (prat del rei ou prat del rey). Comme la forêt, cette batisse est sur la commune de Puilaurens (ce qui donne à cette commune une superficie considérable). Mais en distance St Martin est la zone habitée la plus proche. C'est pourquoi le garde qui lança l'alerte de l'incendie de 1800 à Félix Armand a choisi de descendre à Saint Martin en priorité pour lancer l'alerte, sachant trouver là des bucherons aguéris et équipés qui saurait contenir le feu par des coupes appropriées.

St Martin Lys, maison des gardes et prè du roi

La maison des gardes et le pré du roi

St Martin Lys, maison des gardes en gros plan

La maison des gardes aujourd'hui

St Martin Lys, maison des gardes en gros plan

La porte d'entrée de maison des gardes portant la date de la construction

Sur le travail des gardes forestiers tel qu'il était à l'origine de la maison des gardes, voir par exemple "Les délits forestiers en Pays de Sault au XVIIIe siècle", article de Christian Fruhauf dans Annales du Midi Année 1983 95-164 pp. 391-428 (n° thématique : Eaux, forêts et biens communaux (XVIIIe-XXe siècle)) sur le site du portail Persée

Quelques cartes postales anciennes

St Martin Lys, carte colorisée, les chemins en face du pré du roi

Les chemins en face du pré du roi
Carte colorisée

St Martin Lys, les grands sapins de la forêt

Les grands sapins de la forêt

St Martin Lys, rouliers

Les métiers de la forêt : les rouliers

Les différents types de marquage des limites de la forêt

St Martin Lys, Fanges marquage par bornage

Marquage par bornage

St Martin Lys, Fanges marquage par muret de délimitation

Marquage par muret de délimitation

St Martin Lys, Fanges marquage par des arbres d'escence rare

Marquage par des arbres d'escence rare

Pour plus de détail sur la forêt des Fanges et les espéces de plantes qu'on pouvait trouver en 1888 voir l'article de presse du Vigneron Narbonnais

Le chemin du Campérier

Pour exploiter la forêt des Fanges de nombreux chemins ont été tracés. Le plus large aujourd'hui est celui qui part du col du Campérier, la route qui monte depuis le Pont d'Alies
Cette piste principale date de 1874 et une bonne partie passe sur le territoire de la commune de St Martin

St Martin Lys, plan de 1874 de la partie de la piste de la forêt des fanges passant sur le territoire de la commune

plan du 11-02-18741 de la partie de la piste de la forêt des fanges passant sur le territoire de St Martin - Entre le "Pas du loup" et le "col de Quillan" (en rouge)

Un projet de parc éolien dans la forêt des Fanges

L'enquête d'utilité publique de 2016

Un projet d'implantation d'éolienne sur la forêt des Fanges, montre dans son étude la diversité de cette forêt.

Finalement ce projet aurait été retoqué par le préfet de l'Aude - Article de France Bleu du 28/02/2017

Ancien nom de la forêt

vue sur la Carte du diocèse de Narbonne de 1704

Vue sur la Carte du diocèse de Narbonne de 1704
(Narbonne, Médiathèque du Grand Narbonne, CP 134.)



1Archives départementales de L'Aude - 2 OP 2782


Retour à l'accueil     Précédent     Suivant