Saint Martin Lys - le rétable

Dans le coeur de l'église

Le coeur, et en particulier le rétable, de l'église de Sait Martin est classé.
Le rétable fait parti d'un ensemble de rétables du diocèse d'Alet scultés à l'époque de Monseigneur Pavillon (XVIIe s), présentant de nombreuses similitudes dans le style, le thème et le positionnement des sujets : si le commenditaire était vraisemblablement le même (Monseigneur Pavillon), il est également possible que ce soit le même groupe d'artiste qui aient dessiné et sculté ces oeuvres. Celui de St Martin date de la construction de l'église vers 1643.

St Martin Lys, coeur de l'église

Le coeur de l'église
De ton principalement vert terne avec des touches de rouge et or, dans un décort barroque de feuilles de vigne (le vin de St Martin devait être réputé dans la région...).

St Martin Lys, l'autel du rétable St Martin Lys, peinture de crucifiction

L'autel du rétable
Il présente en son milieu une peinture de crucifictions partiellement cachée par un support de croix (étagère ?) aujourd'hui disparu.

St Martin Lys, rétable - Statue de St Martin

Rétable - Statue de St Martin
La statue de droite représente vraissemblablement St Martin de Tours, le Saint patron de l'abbaye puis du village
Même s'il est habillé avec la soutane et attributs des évêques du XVIIe siècles.

St Martin Lys, rétable - Statue de la vierge Marie

Statut de la vierge Marie
La statue de gauche est celle de la vierge comme pour les autres rétables de la même famille. Au pied de cette vierge un serpent - référence à Eve ?

St Martin Lys, rétable - fronton - haut relief de Dieu

Fronton du rétable - Haut relief de Dieu
Le fronton du rétable présente Dieu bénissant l'assemblée depuis le ciel.

St Martin Lys, arrière du rétable

Arrière du rétable -vue depuis la Sacristie
L'arrière du rétable a pu, dernièrement, être traité contre les insectes xylophages.


Le rétable mériterait d'être restauré.
Il manque, outre l'étagère centrale, un des flabeaux qui se trouvait tout en haut de l'ensemble.
Il serait potentiellement interessant d'organiser une tournée des rétables de la même époque comme celui de Niort de Saut dernièrement restauré.


Le meuble de la sacristie, derrière le rétable, classé lui aussi, n'a pu être conservé dans son intégrité (des photos ont été faites par les monuments de France, peut être pourrons nous les publier ?)


Retour à l'accueil     Précédent     Suivant